Total de visualitzacions de pàgina:

dimecres, 23 de novembre de 2011

Seulement Une douzaine de boucherie-charcuteries traditionnelles catalane subsistent à Perpignan.


Perpignan: Le boom des produits halal


Une douzaine de boucherie-charcuteries traditionnelles subsistent à Perpignan
. Rien que rue Llucia et place Cassanyes, onze boucheries halal cohabitent ! Le Bas, le Moyen et le Haut-Vernet sont aussi bien achalandés. Au total, sur la ville, le rapport est de 1 à 3, en faveur du marché halal. Un marché estimé à 5,5 milliards d'euros annuel en France, dont 4,5 milliards en dépenses alimentaires.

Le halal s'enflamme. Et les 15 000 musulmans des P.-O*. n'échappent pas à un phénomène qui dépasse le cadre du simple panier de la ménagère. Sur le net, le halal se décline à toutes les sauces : sites de rencontres, annuaires, voyages, services et bien d'autres revendiquent ce label. Même des placements financiers ! Les sociologues inventent les termes "beurgeois" ou "golden beurs" pour classifier des consommateurs aisés issus de l'immigration maghrébine première ou deuxième génération. Depuis dix ans, un salon du halal décline le phénomène à Paris. "Sur ce marché, la croissance est à deux chiffres", calcule Abbas Bendali, spécialiste marketing au cabinet Solis. Lire la suite

*P.O = appellation républicaine française, entendre Catalunya del Nord.

Le marché Hallal progresse de 10% en France (2011)

Selon une étude publiée par Symphony Iri Group, le marché du Halal n’a progressé cette année « que » de 10,5 % (157 millions d’euros en hypermarchés, supermarchés et magasins hard-discount, contre 142 millions d’euros l’année précédente), alors que la croissance de 2010 s’élevait à 25 %. “Le marché a besoin de retrouver un second souffle”, conclut l’étude du 16 novembre.

Pourtant, cette étude révèle, sans grande surprise finalement, que l’assortiment de produits dit « halal » (les guillemets sont indispensables, vous l’aurez compris) ne cesse de s’agrandir, puisque le nombre de références a progressé de 23,1 % sur les douze derniers mois. Les autres faits marquants de cette année sont la continuation du succès de la volaille (44,4 millions d’euros de ventes, +12,8 %) qui reste leader devant la charcuterie (34,8 millions, +10,8 %) et l’épicerie (16,8 millions) et le bond significatif des ventes en supermarchés.