Total de visualitzacions de pàgina:

diumenge, 2 de març de 2014

La Fédération nord-catalane du PNAC en campagne électorale

La Fédération nord-catalane du PNAC en campagne électorale

Notre Fédération entend bien peser sur la campagne des municipales de mars 2014. Elle s’efforcera de répondre aux attentes de la population là où nous serons présents. Ailleurs, elle indiquera ses réflexions sur les choix électoraux possibles.

En règle générale, le PNAC préconise de voter pour les listes sans étiquette, d’intérêt communal et proposant des orientations proches des aspirations des nord catalans. Les listes comportant des candidats jacobins (FN, Front de Gauche…) prônant une politique centraliste, sont systématiquement à exclure.

Voici nos propositions :

■ D’un point de vue économique. Nous préconisons l’appuie aux entreprises créatrices d’emplois, des marchés favorisant les produits du terroir et l’artisanat, sans que cela nuise au petit commerce (que nous considérons comme un axe central de la vie locale). Le PNAC soutient le tissu économique traditionnel, l’implantation de l’artisanat et la production locale. La préférence locale en termes de produits et de main d’œuvre rentre dans le tryptique localiste suivant : emploie, solidarité et écologie. Une économie stable sans augmentation d’impôts inutiles est souhaitable.
Il convient de se méfier des listes :
▪ prévoyant de grands travaux entraînant des dépenses considérables ;
▪ courtisant un peu trop les associations. En effet, les subventions à des associations parasites sont devenues un problème politique majeur ;
▪ préconisant le tourisme de masse, une aberration sociale pour les travailleurs et aussi écologique et sécuritaire.

■ D’un point de vue sécuritaire. Nous préconisons la mutualisation des moyens intercommunaux de police municipale. Attention toutefois de ne pas tomber dans le piège de l’Agglo ; le principe de communautés de communes est préférable, du point de vue des libertés locales et des financements publics. La mise en place d'association de vigilance citoyenne est nécessaire. Nos cités n’ont pas à accueillir tous les déshérités de l’Hexagone ! L’afflux de personnes étrangères apporte parfois des changements négatifs, des tensions. Cet afflux provenant venant de zones « sensibles » constitue une des causes de l’augmentation de l’insécurité dans les zones périurbaines. Attention donc aux listes préconisant la construction massive de logements sociaux.

■ D’un point de vue culturel et identitaire. Le PNAC appelle à faire preuve de vigilance à propos des propositions pour l’enseignement du catalan. Les communes doivent prendre la langue catalane en considération (cérémonie de mariage, réception dans les services municipaux, mise en place signalétique…).

■ D’un point de vue institutionnel, Le PNAC préconise que les élus s’engagent sur la création d’une région nord-catalane qui nous donnerait enfin des droits fiscaux particuliers et atténuerait la fracture sociale. Une région autonome garantirait nos droits historiques et culturels. Nous n’avons plus à subir le dictat de Montpellier ou de Paris ! Catalans, maîtres chez nous !

Le PNAC mènera campagne dans les semaines à venir. Il n’hésitera pas à aborder sans complexe des problèmes de la société nord catalane et de la civilisation européenne.


PNAC Info núm. 3 – 28 de febrer de 2014

Butlletí d’informació de la Federació
Nord-Catalana del Partit Nacionalista Català