Total de visualitzacions de pàgina:

dilluns, 19 de maig de 2014

La Fédération nord-catalane du PNAC s’exprime à propos des élections européennes


L'Union européenne actuelle a totalement failli, aussi bien dans les domaines sociaux, économiques, culturels et politiques. En effet, depuis plusieurs années, un fossé, c'est créé entre les peuples d'Europe et Bruxelles... Au lieu de protéger les identités européennes et leurs intérêts économiques, Bruxelles a été au contraire leurs fossoyeurs. Au nom de l'idéologie mondialiste, les technocrates de l'UE, ont soutenu le libre-échangisme économique responsable des délocalisations et, par conséquent, du chômage, tout en activant un autre levier de la tactique mondialiste à savoir l’immigration de masse. Cette immigration massive et incontrôlée originaire du tiers-monde, a des conséquences quotidiennes particulièrement nocives sur notre mode de vie, mais aussi sur nos acquis sociaux. Le dumping social rejoint désormais la politique de destruction planifiée des services publics. On ne peut pas en même temps accueillir toute la misère du monde et garantir un service public de qualité, surtout lorsque le taux de chômage atteint des sommets !


Loin d'être antieuropéen, le PNAC soutient le projet européen, mais il défend une véritable Union Européenne au bénéfice des Nord-catalans et des autres européens. À l’encontre de la majorité de la classe politique partisane d'une Europe ultralibérale dominée par les marchés financiers et assujettie à la politique étrangère des États-Unis, il propose l'Europe des peuples, une puissance, qui devra à travers un bloc civilisationnel et géopolitique (avec comme partenaire privilégié la Russie), défendre les cultures historiques du continent dans le cadre d'une véritable confédération identitaire. Il combat pour une Europe sociale qui devra briser les chaines de l'esclavage du capitalisme financier, pour que les citoyens puissent vivre dignement chez eux sans être exploités. Et enfin, il préconise une Europe souveraine qui devra s'émanciper définitivement du joug américain pour retrouver pleinement son rôle de grande puissance respectée et partout écoutée. Il s’agit de faire échec par la multipolarité, à la standardisation planétaire de l'hyper puissance anglo-saxonne.