Total de visualitzacions de pàgina:

dimecres, 19 de novembre de 2014

Contra el parasitisme polític esquerrista!

Contra el parasitisme polític esquerrista!
 
 
El Casal, local associatiu catalanista perpinyanesa, organitza aquest divendres 21 de novembre de 2014, un acte de suport als «sense-papers».
 
El PNAC reacciona i denuncia.
 
Cada vegada més el catalanisme nord-català esdevé un instrument dels grupuscles d’extrem esquerra al servei de les associacions mundialistes. Aquest comportament perjudica el desenvolupament d’un catalanisme realment nacionalista a la nostra regió a un moment o la nostra identitat és amenaçada per la immigració massiva i l’acció dels partits jacobins, com el Front d'Esquerra o el Front Nacional.
 
L’acull massiu d’immigrants no és una solució viable per ningú. Aquells individus, sota cobert de beneficència, no fan rés més que accentuar el fenomen de repartiment de la misèria.
 
Tot nacionalista autèntic té el deure de boicotejar i de denunciar aquesta mena d'activitats així com els llocs i grups que els acullen.
 
 
Perpinyà, el 19 de novembre de 2014

Cartell del Casal en suport al Col·lectiu de Sense Papers de Perpinyà.


 

dijous, 13 de novembre de 2014

« Loulou la purge » joue au médiateur international, ça donne quoi ?

« Loulou la purge » joue au médiateur international, ça donne quoi ?

 
(Photo par PERPIGNAN THIERRY GRILLET)
Communiqué de la Fédération Nord-Catalane du PNAC :
 
On connaissait les coups de gueule de « Loulou la purge » contre le catalanisme local. Mais cette fois-ci, Loulou veut nous en mettre plein la vue. Ses imprécations hystéro-jacobine, se veulent désormais internationales !
 
Dans une lettre postée le 10 courant sur son blog et adressée à la préfète des Pyrénées Orientales, il s'insurge contre ce qu'il nomme des « groupes extrémistes » qui défilent dans Perpignan ou manifestent devant le consulat d'Espagne pour dénoncer la décision du tribunal administratif espagnol sur la question référendaire catalane.
 
Ce qu’il appelle « extrémistes » ce sont des personnes qui manifestent pacifiquement au son des tambours et des « gralles » (bombarde catalane) et qui applaudissent à la réalisation d'un « castell » (tour humaine) ou à des chants d'une chorale catalane...
 
Dans son élan, le futur commissaire de la République oublie d’évoquer l'armement de ces « d'extrémistes ». Nous disposons d’informations à ce propos et même de photographies bien compromettantes : les « extrémistes » étaient armés de casseroles !
 
Quant aux élus qui soutiennent ces activistes et qui risquent de troubler les relations diplomatiques franco-espagnoles, nous aurions aimé que Louis Aliot prenne son courage à deux mains et dévoile quelques noms.
 
Pour conclure :
 
1° ) Nous ne savions pas que des instruments de musique et des casseroles pouvaient nuire à la pérennité des relations internationales. La casserole, serait-elle l’arme secrète des Catalans ?
 
2° ) « Loulou la purge » se fait une conception très particulière de la démocratie et de la liberté d’expression. Il vocifère quand on lui demande de se calmer, mais il entend museler toute opposition à ses convictions…
 
Si son organisation l’emportait dans notre région, sa priorité ne serait pas de nous débarrasser de l’insécurité et de conduire une saine politique économique. Non ! Ces rastaquouères tricolores n’auraient d’autre but que de faire la chasse à l’identité catalane avec la bénédiction de tous les culs bénis de la Marianne. Un Catalan averti en vaut deux !
 
 
Perpignan, le 12 novembre 2014